Etat des commandes et mandats - Perspectives et image de marque - Rapport de gestion 2020
Etat des commandes et mandats
Etat des commandes et mandats
Sommaire
Les prestations de transports publics sont définies et commandées par les commanditaires (Confédération, Canton, Communes). Les prestations de l’infrastructure ferroviaire font l’objet de conventions de prestations conclues entre la Confédération et les gestionnaires d’infrastructure, par périodes de quatre ans. La période 2017-2020 se terminant, une nouvelle convention est négociée pour les années 2021-2024. Elle sera signée en janvier 2021 et devrait comprendre une augmentation notable des fonds d’investissements. Ainsi, les grands chantiers lancés sur le réseau pourront se poursuivre selon la planification de Transports publics fribourgeois Infrastructure (TPF INFRA) SA. 

L’Agglomération de Fribourg est constituée en tant que communauté régionale de transports. À ce titre, elle est commanditaire des prestations du réseau de transports publics urbain qui est exploité par les Transports publics fribourgeois (TPF). Ce réseau compte aujourd’hui onze lignes de bus en exploitation comprenant plusieurs types de véhicules, la ligne 100 sur laquelle circulent des navettes automatisées, le funiculaire et cinq lignes de nuit.

Les TPF ont acquis dix trolleybus à batterie et leur mise en service s’est effectuée au changement d’horaire de décembre 2020. Pour rappel, cette acquisition est la résultante d’une étude comparative validée par l’Agglomération. Soucieuse de l’aspect environnemental et du bruit, l’Agglomération a donc opté pour cette technologie basée sur la traction électrique. Ces nouveaux véhicules seront engagés sur la ligne 1 une fois les travaux de la route de Morat terminés. Cette dernière a été exploitée jusqu’à ce jour avec des bus bimodes arrivés en fin de vie. Deux options sont également envisagées : une première de quatre véhicules pour remplacer les autobus Diesel circulant sur la ligne 6 à l’horizon 2025 et une deuxième de 16 véhicules, notamment pour remplacer les trolleybus des lignes 2 et 3 à l’horizon 2027.